CR Réunion Comité Local du Tourisme saison 2017

CR Réunion Comité Local du Tourisme saison 2017

Rappel Ordre du jour de la Réunion : BILAN Saison 2017.

L’adjoint au Maire ouvre les débats et propose un Tour de table afin que chacun puisse se présenter, ce qui donne l’occasion à la nouvelle Directrice de l’OTRO d’expliquer à chacun qu’elle est donc en charge de la Direction de l’Office par décision du Comité de Direction suite au départ de son prédécesseur « … »

La responsable de l’office de Tourisme indique à l’assemblée que la saison passée a été très surprenante dans son déroulé mais que la stabilité dans l’activité s’inscrit tout de même à l’heure du bilan et cela, malgré les aléas climatiques nombreux. Les prestataires du territoire dans la globalité ne sont pas mécontents du réalisé au contraire. La fréquentation des bureaux d’information touristique est en stabilité (voir tableau joint) et les objectifs réalisés. Le territoire sud Charente dans sa globalité reste très apprécié des touristes (excursionnistes, séjournants….) pour la qualité de son environnement, le bon vivre, l’authenticité existante…

  • Herbergeurs :
    Les Hébergeurs présents donnent leur sentiment : pour certains : une très bonne fréquentation de leur hébergement, réservé très en avance , les réservations pour 2018 ont débuté. Les curistes arrivent en séjour de manière significative. A noter les efforts de R Bus afin de mettre en adéquation les horaires de bus avec les horaires des soins aux Thermes.Pour d’autres, saison plus mitigée avec un mois de Juillet particulièrement mauvais.
    D’une manière générale, il est ressenti une demande sur les courts séjours, voire quelques jours et une adaptation possible, en dehors de la haute saison, pour des arrivées en semaine décalées. l’adjoint au Maire interroge l’assemblée afin de connaitre leur ressenti par rapport au nouveau classement de la Commune, l’impact ressenti :
    Les réponses et interrogations sont les suivantes : peut-on communiquer par l’intermédiaire de ce label ? la question de la propreté de la commune est abordée notamment sur L’ile Madame, la retenue d’eau et d’une manière générale sur la commune.
  • Réserve Naturelle Moeze- Oléron :
    Une fréquentation en hausse cette année, 16000 visiteurs. Les Visites guidées à l’adresse des scolaires sont les seules en augmentation.
    Un 5éme sentier d’interprétation a été ouvert au Château D’Oléron.Renouvellement de la Marque « Tourisme et Handicap » pour la Ferme de Plaisance pour 3 déficiences exception faite du visuel.Des événements vont se dessiner pour l’année à venir conduits par 19 bénévoles qui font vivre la structure.

    Dans les polders - © Ji Elle / WIkipedia
    A Dos D’Ane :
    Une fréquentation faible par rapport à 2016. Le Relais de l’Information par le Bureau d’information de PDB ne s’est pas fait de manière efficace ainsi qu’au Camping Municipal.
    A revoir pour 2018.
    De plus, prévoir une réunion des intervenants sur la Commune afin que les animations proposées ne se fassent pas concurrence.

    À DOS D’ÂNE

  • Ecomusée :
    Fréquentation en augmentation, + de scolaires. Les Animations, les ateliers proposées aux Familles fonctionnement bien et sont quasiment toutes complètes.
    Problème de transmission des infos avec le BIT de PDB, à revoir durant les formations personnels saisonniers et permanents.
    Remarque sur la propreté de l’Ile Madame et le manque de signalétique notamment relatif aux toilettes (prévoir nettoyage plus régulier notamment durant la haute saison).

  • Calèche de Madame :
    Fréquentation en hausse mais temps de présence plus important, augmentation des personnes en situation de handicap, se rapprocher de la CARO pour intégration dans le guide accessibilité.
    Un produit qui fonctionne bien notamment pour les balades et visites guidées proposées et moins le produit « navette » sur la Passe aux Bœufs.
    La lisibilité du flyer semble poser des difficultés aux clients, calendrier peu compréhensible, autres prestations non lisibles, à retravailler pour 2018.
  • Ecole de Voile :
    Très bonne saison, notamment avec les scolaires et le centre d’hébergement de Lupin, Animation Journées polynésiennes à proximité à reconduire.
    Sentiment de décalage entre le label « Commune Touristique » et la propreté de l’environnement : parking devant Ecole de Voile, retenue d’eau des Anses.
    L’image contient peut-être : océan, ciel, plage, plein air, eau et nature
  • Restauration :
    Ferme Aquacole et Auberge Marine Ile Madame :
    Activité qui se consolide avec le soutien et la participation du fils des proriétaires. Les problèmes dus aux événements climatiques semblent se résoudre maintenant avec une reprise d’activité très encourageante.
    Toutefois, Signalétique à mettre en place qui devient une priorité et la propreté de l’environnement à revoir.La Chaloupe :
    Début d’activité en Mars, pas d’indicateurs fiables sur 2016 pour évaluer une quelconque progression mais un sentiment de satisfaction de l’activité actuelle. Clientèle touristique et locale.
    L’Hôtel a été complet du 18/07 au 31/08.
    Idem, problème de propreté du parking face au restaurant et gêne importante due au stationnement des camping-car.
    D’une manière générale, les personnels de l’Office note de bons retours de la clientèle relatifs à la restauration proposée : qualité, bon rapport qualité/prix. De plus, le fait que les propositions de visites perdurent maintenant au-delà du 31 Aout est très apprécié.

Le Tour de table étant terminé et les points prévus abordés, le Comité se réunira en 2018, fin Mars.

 

 

Le blason de Port des Barques

Dans le passé, Port des Barques était un hameau de la paroisse de Saint Nazaire sur Charentes et de la seigneurie de Soubise dont les seigneurs furent du XIVe au XVIe siècle, « les Parthenay-Larcheveque » et du XVIe à la Révolution « Les Rohan« . Pour décider d’un blason, Port des Barques devait donc choisir entre les armes de ces deux familles.

 

N’importe quelle commune n’ayant pas de blason peut prendre les armes de son ancien seigneur. Il fallait rappeler à la fois le souvenir de la famille qui avait le plus de liens avec Port des Barques, en l’occurrence les ROHAN car ils firent don de l’endroit appelé « La Garenne » à la commune et d’autre part, constituer un blason spécial pour Port des Barques afin de distinguer son blason de celui des autres communes où auraient régné les ROHAN.

L ‘archiviste départemental prit donc, conformément à la règle héraldique, une partie des armes des ROHAN et une barque sur le plus ancien sceau connu de de la Rochelle, en date de 1224, sceau conservé aux archives nationales à Paris. Sur ce sceau, la partie représentant la quille du bateau avait été cassée et personne ne savait si elle était plate ou renflée. Afin de ne pas commettre d’erreur historique, il fut décidé de placer la barque sur une mer de sinople qui est un signe de bonheur et de richesse.

 

 

 

L’île « Madame » Pèlerinage 25 Aout 2017

 

Année 1794

829 prêtres fidèles à l’Église et refusant de prêter serment à la constitution civile du clergé condamnée par Pie VI, furent condamnés à la déportation et conduits à Rochefort.

Les prêtres furent entassés sur des navires qui devaient partir pour la Guyane, mais ils demeurèrent ancrés à l’embouchure de la Charente, près de l’île d’Aix. le jour, Les prêtres réfractaires étaient parqués sur la moitié avant du pont. La nourriture servie était volontairement infecte, souvent avariée et en quantité insuffisante. La nuit était encore plus pénible car ils étaient entassés dans l’entrepont. La vie à bord était un véritable cauchemar, le typhus, le scorbut faisaient des ravages. Quelques prêtres se firent infirmiers pour adoucir les souffrances de leurs confrères et les assistaient spirituellement.

En aout 1794, la mortalité ayant pris des proportions effrayantes, les capitaines reçurent l’ordre de descendre les malades à terre et un hôpital de campagne fût installé sur l’île Madame. Sur 83 malades débarqués, 36 décédèrent quelques heures après leur débarquement. Comparativement à l’enfer des pontons, l’île semblera un véritable paradis aux prêtres réfractaires. Malheureusement, des conditions météorologiques désastreuses obligeront la fermeture de l’hôpital et le retour des prêtres sur les bateaux.

Ce fût en janvier 1795 que s’effectua enfin le débarquement des déportés. En deux journées de marche, ils furent conduits de Tonnay Charente à Saintes où ils furent reçus à bras ouverts par la population en attendant leur libération définitive.

Année 1910

 

Depuis 1910, des pèlerins se rassemblent à Port des Barques pour participer à une messe. Cette année elle a été présidée par le Cardinal Gérald-Cyprien LACROIX, Archevêque de Québec et Monseigneur George COLOMB, Évêque de la Rochelle et Saintes. Puis les Pèlerins se rendent en procession au cimetière des prêtres situé sur l’île Madame et se rassemblent autour de la croix dessinée sur le sol avec des galets, marquant l’emplacement où furent découverts quatre squelettes disposés dans la terre en forme de croix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La visite guidée de Port des Barques « la Portbarquaise »

Qu’est ce que « La Porbarquaise » ? une promenade découverte agréable que l’on suit à pied dans sa première partie (petite portbarquaise), puis à vélo pour découvrir histoires, anecdotes, curiosités et paysages remarquables de Port des Barques et de l’Ile Madame (grande portbarquaise), sur un trajet de 15 kilomètres environ, le parcours est accessible à tous…

Suivez cette « Portbarquaise » qui nous parle autant du passé que de l’avenir. Elle sait d’où elle vient, donc, elle sait où elle va.

La « Portbarquaise » débute entre les commerces et l’estuaire par :

  1. La place des blagueurs, lieu traditionnel de rendez-vous des anciens du village…de quoi parlent-ils ?
  2. La jetée du port, vous êtes devant la stèle, borne symbolique marquant le le lieu présumé d’embarquement du général La Fayette pour les Amériques, le 10 mars 1870.
  3. Les commerces
  4. Le restaurant l’Huitrier , une des plus vieilles enseignes de Port des Barques
  5. Rue de la mairie, continuez et traversez la rue Pierre Loti, prenez tout droit la rue George Sand. A 100  mètres, à la fin de la rue empruntez la venelle de gauche en face de la plaque ‘rue George Sand »
  6. La Venelle, passage étroit entre la rue George Sand et la rue Voltaire, au bout de la Venelle, tournez à gauche dans la rue Voltaire
  7. Rue Voltaire, remarquez cette maison si basse (n°7) qu’on la croirait conçue pour des enfants. Au bout, tournez à droite et prenez la rue Pierre Loti. Vous débouchez sur l’avenue de la République. tournez à gauche jusqu’au magasin « l’Echoppe »
  8. l’Echoppe : vous venez de terminer le circuit de la « petite Portbarquaise », prenez vos vélos (location à l’office du tourisme) et prolonger votre promenade découverte en suivant les étapes de le « grande Portbarquaise ». Continuez l’avenue qui se poursuit par l’avenue de l’Ile Madame.
  9. La villa des « Tourelles », impossible de ne pas remarquer cette ambitieuses demeure de briques et de broc avec ses tourelles crénelées. Suivez le côte puis descendez jusqu’au camping, face à la plage Nord.
  10. La Plage Nord, tournez à droite vers la passe aux bœufs et l’Ile Madame
  11. La Passe aux bœufs : empruntez la passe (attention aux horaires de marées), jusqu’à l’entrée de l’Ile Madame. Sur l’Ile, prenez la route de droite et arrêtez vous à 200 mètres pour observer la croix de galets.
  12. La croix de galets : site d’un pèlerinage en souvenir des prêtres réfractaires morts durant la Révolution française. Continuez votre route jusqu’au fort.
  13. Le Fort, implanté sur le point le plus haut de l’ile. poursuivez ers les casemates.
  14. Les casemates, servaient de dépôt de munitions et de support de canon. L’Écomusée propose des visites guidées.
  15. Le puits des insurgés, édifié en 1871 pour capter une source d’eau douce
  16. Les maisons de la Marine étaient les habitations des officiers de la garnison du fort.
  17. Les falaises coquillières à la pointe nord ouest de l’Ile Madame
  18. Le rocher des Palles est une bande rocheuse ostréicole et mytilicole
  19. Les carrelets sont formés par un filet posé sur un cadre carré suspendu au bout d’une perche.
  20. La ferme aquacole
  21. Le rocher du verger, réputé pour la pêche à pied
  22. Le carrelet dans la mer, accessible qu’à marée basse
  23. les claires, aménagées dans les anciens marias salants, retraversez la passe aux bœufs et arrêtez vous au calvaire
  24. Le calvaire, érigé à la mémoire des prêtres réfractaires
  25. La stèle, face au camping fut érigée en hommage au Génie militaire d’Istres venu au secours de Port des Barques après la tempête de 1999.
  26. Le camping de la Garenne : continuez la route des Claires jusqu’à celle des Anses, tournez à droite et prenez le chemin du lac des Rouches sur votre gauche.
  27. L’etang des Rouches, espaces loisirs de Port des Barques. Revenez sur vos pas et reprenez la route des Anses en direction de la baignade.
  28. La baignade des Anses est une retenue d’eau de mer, aménagée pour les amateurs de baignade familiale. Revenez sur vos pas et allez tout droit sur l’avenue de la Baie qui suit la côte
    Plage de port des Barques
  29. La table d’orientation offre un panorama unique à 360°, continuez jusqu’au canon.
  30. Les canons de la falaise, construit pour défendre l’estuaire Charentais. Continuez jusqu’à l’alignement des carrelets.
  31. Les carrelets, en enfilade. Allez jusqu’au « stop » et tournez à droite vers la jetée.
    Carrelets et pontons de la presqu'île de Port des Barques
  32. La jetée de Piédemont, d’où les ostréiculteurs embarquaient vers leurs parcs à huîtres. Revenez sur vos pas et reprenez l’avenue de l’Océan sur votre droite. Au premier croisement, tournez à droite jusqu’à l’écluse.
  33. La première écluse d’eau douce assainit le marais de Saint Froult et de Moëze. Continuez le route le long des claires.
  34. Monportail, exploitations ostréicoles, allez au bout des claires jusqu’à la dernière écluse.
  35. Le bout du monde, principale écluse alimentant en eau salée la zone de Monportail. Revenez sur vos pas jusqu’à l’avenue de l’Océan

Jacqueline et Serge

Belle maison et bonnes prestations au calme à proximité de la mer et des commerces. Adresse à retenir et à conseiller. Michel et Fabienne sont très accueillants. Pour se restaurer « La Chaloupe »est un restaurant convenable.

Découvrez des paysages exceptionnels avec La calèche de Madame

Mise en service en juillet 2016, la calèche de Madame a été très vite adoptée par les vacanciers et les habitants. Dès le mois d’avril 2017, la calèche de Madame offrira un choix varié de visites guidées proposées par l’Ecomusée, la réserve naturelle de Moëze-Oléron et l’office de tourisme.

Les navettes de la calèche sur la passe aux bœufs permettent de se rendre sur l’Ile Madame au pas des chevaux en limitant les véhicules à moteur.

C’est une invitation à regarder autrement des paysages exceptionnels et des lieux insolites.

En 2016, l’Ecomusée a proposé de nombreuses visites en calèche de l’Ile Madame, des parcs ostréicoles et du village de Port des Barques.

Devant un tel engouement, l’Ecomusée a programmé de nombreuses visites dont les dates sont disponibles sur le site internet de l’Ecomusée ou au syndicat d’initiative de Port des Barques.

 

 

 

 

L’Ecomusée de Port des Barques s’occupe de vos enfants

L’Ecomusée de Port des Barques, animé par 2 charmantes jeunes femmes, propose des animations pour petits et grands tout au long de l’année.

  • Anne et Julie vous feront découvrir l’ile Madame et son fort, à pied ou en calèche.
    Les visites nocturnes de l’Ile et du fort ont beaucoup de succès. l’apéritif (offert) et le pique nique créent une ambiance très conviviale et laissent à tous un souvenir bien agréable.
  • Anne et Julie sauront aussi vous faire observer la nature, vous initier à la pêche à pied, déguster des huîtres…,
  • Elles s’occuperont de vos enfants en leur proposant des ateliers manuels et ludiques et des « instants famille » sont également organisés.
    Prochaine animation :
    Le 17 avril 2017, une chasse aux œufs en famille est organisée au fort de l’Ile Madame. Premier départ à 14h30 puis à 16h.
    Les réservations sont à faire auprès de l’Ecomusée au 05 46 84 19 19.
    Retrouvez plus d’informations sur le site internet de l’Ecomusée :

https://www.ecomuseeportdesbarques.net/

 

Port des Barques classé « Station de tourisme »

En Février 2017, la commune de Port des Barques a été classée « Station de Tourisme » par  décret du 15 Février 2017 pour une durée de 12 ans. Cette distinction reconnait les efforts accomplis par la commune et la volonté de son Maire, Madame Lydie Demene, de faire évoluer le tourisme sur la Presqu’île et offrir un accueil d’excellence. Pour obtenir cette classification, Port des Barques doit respecter une cinquantaine de critères dont principalement : Détenir un office de tourisme classé, organiser des animations touristiques et proposer des hébergements suffisants pour répondre aux demandes des touristes.

Ces informations sont consultables sur le site internet de La commune de Port des Barques :

www.ville-portdesbarques.fr